D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), on parle de « maladie chronique » dans le cas d’une affection de longue durée qui évolue avec le temps.
Il n’est pas toujours évident de reconnaître une personne atteinte par une maladie chronique. Pourtant, ce type de maladie est responsable de 17 millions de décès dans le monde chaque année. En France, on considère que 15 millions de personnes (environ 20% de la population) seraient atteintes d’une maladie chronique contre 30% de la population au Canada.

Plus ou moins grave et invalidante selon les cas, il peut s’agir de diabète, de cardiopathies, de cancer, de mucoviscidose, d’AVC, d’hypertension artérielle, de polyarthrite, de sclérose en plaques, de la maladie de Crohn, d’Alzheimer ou de Parkinson, etc…

Entre les obligations médicales, familiales, professionnelles, il est difficile pour les personnes souffrant d’une maladie chronique de trouver du temps pour se faire du bien.

Depuis de nombreuses années j’accompagne des personnes souffrants de maladies chroniques par le biais de l’activité physique. Le « duo gagnant » comme le décrit l’INSERM, l’activité physique est un véritable « médicament » de prévention et de soin. (Bien dissocier sport et activité physique !).

Les progrès de la biologie et de la médecine nous ont appris que les maladies chroniques entraînent un déconditionnement musculaire. Ce mécanisme se traduit principalement par une perte de masse et de force musculaire, une fatigabilité accrue, des symptômes dépressifs,… tout cela aggravant la pathologie et diminuant l’espérance de vie. Nous savons également que les bénéfices d’une activité physique l’emportent sur les risques encourus, pour toutes les maladies chroniques.

De par ses propriétés, l’eau est un milieu privilégié dans une prise en charge de soins de rééducation, réhabilitation et de relaxation. La rééducation en milieu aquatique s’applique à de nombreuses pathologies, elle est un outil privilégié de prévention et d’entretien physique.

Source de vie et de fécondité, l’eau, purificatrice, a valeur de symbole : symbole de naissance ; symbole de renaissance ; symbole maternel. Notre culture et notre histoire affective s’intriquent intimement avec les sensations perçues lors de l’immersion pour arriver à une espèce de libération tant motrice que verbale. C’est ici qu’arrive le JANZU !

Le Janzu est un soin de relaxation aquatique profond qui permet de dénouer le corps de toutes tensions musculaires et émotionnelles. Se pratiquant en eau chaude, les bienfaits sont nombreux pour les personnes atteintes de maladies chroniques :

– Gain de mobilité articulaire

– Relâchement musculaire

– Sédation des douleurs

– Vasodilatation

– Détente, relaxation

-Effets psychologiques positifs

– Les turbulences créées par les déplacements dans l’eau peuvent augmenter ou diminuer les résistances aux mouvements et être utilisées comme hydromassage facilitant l’irrigation tissulaire

– Effet relaxant et analgésique de l’immersion, notamment sur les douleurs chroniques

-Stimulation sensorielle, dans le cas d’un déficit postural important par exemple

– Stimulation des fibres afférentes chez les sujets dont la sensibilité est diminuée

– Amélioration de la perception du schéma corporel

 

Il existe des contres-indications à la pratique de ce soin pour certains cas spécifiques.

Si vous souffrez d’une maladie chronique et que ce soin vous intéresse, contactez moi. 

Fanny Magotte – janzu@zenapa13.fr – 06 43 82 53 13 Déplacement en PACA.